Jeudi 5 mai 2011

Matin (15min)

Globule est réveillée et particulièrement active. Entre deux graines de millet, elle s'afère avec ténacité au perfectionnement de son nid. Un nid qui prend de plus en plus d'ampleur, confectionné avec des lambeaux de mouchoirs en papier blanc et modelé avec la litière de hètre. Un bien joli échaffaudage dont elle paufine les détails.

J'en profite pour la filmer à nouveau lors de son petit stratagème. Je la trouve énorme ce matin...

 

Globule, pleine d'énergie pour réaliser son nid ! (mise bas le soir même)

 

 

 

Fin d'après midi (5min)

Tiens, Microbe est dehors ! Globule, elle, reste invisible. Microbe a l'air stressé... est-ce ma présence qui l'inquiète dans la mesure où je ne le vois que très peu ? Je retourne à mes occupations, espérant qu'il finisse par prendre un peu confiance. Je me pose aussi des questions quant à l'attitude de Globule à son égard à ce moment même... Pourquoi une telle "électricité" entre mes deux nanoloutes ces derniers temps ?

 

Soir (15min)

Il se passe quelque chose ce soir... mes nanoloutes ne sont pas comme d'habitude. Elles sont toutes les deux dehors : Microbe est pour le moment dans "le coin du toilettage" tandis que Globule mange goulument. Je remarque aussitôt que ses formes ont disparu. A la fois rassurée (ouf, ça va mieux, quoique ce soit !), et curieuse de la raison de cette perte de poids soudaine, je reste siencieusement devant le terrarium, à l'affut du moindre petit bruit "suspect". Le couple se croise une fois et se querelle furtivement. Globule retourne au nid... j'entends de légers couinements... je tends l'oreille doucement et entends à nouveau ces faibles cris aigus... cette fois ci, le doute sur l'arrivée de petits se fait véritablement sentir.

J'ignore à cet instant ce qu'il est préférable de faire. Mus musculus ne doit pas rester en couple. Chez l'éleveuse d'où provient mon petit couple minutoïdes, les adultes vivent ensemble, et tout se passe plutôt bien, à partir du moment où le nombre de mâles restent moins important que celui de femelles. Un peu inquiète malgré tout car ne voulant pas faire de bêtise pour le confort de tous, je décide de laisser les choses se faire sans mon intervention. La main de l'Homme peut parfois être celle qui sauve, mais je crains tellement un stress mortel pour mes nanoloutes qu'il me semble préférable de les laisser tranquille. J'espère en allant me coucher que Microbe ne dormira pas dehors... car je ne l'ai jamais vu aussi longtemps hors du nid en ma présence.

 

En toute logique, le journal d'apprivoisement est en pause pour le moment, afin d'éviter d'occasionner du stress à tout notre petit monde. Les interventions dans le terrarium vont se limiter à remplir la gamelle d'eau et celle de nourriture, quotidiennement, comme depuis le premier jour (ce qui ne devrait donc pas stresser nos nanoloutes, je l'espère !).

En revanche, l'évolution de la portée est à suivre dans la rubrique "La reproduction".

apprivoisement souris naine mus minutoides

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×