L'intégration

Tout comme la majorité des rongeurs (pour ne pas dire tous...!), les souris pygmées ne doivent pas être mises en contact avec d'autres rongeurs, sous peine de violentes bagarres pouvant conduire à la mort des individus. Il convient de toujours garder à l'esprit le mode de vie de chacun des animaux afin de comprendre parfaitement leur comportement. Il va de soit qu'une souris et qu'un hamster (solitaire par ailleurs) ne disposent pas des même codes et finiront incontestablement par se livrer à un combat à mort.

 

Ne vous fiez pas aux belles vidéos/photos que l'on peut voir fleurir sur le net, comme le chat et la souris pour ne citer qu'elle. Il s'agit de risques importants pour les animaux, qui ne portent en général que bien peu d'intérêts pour ces derniers.

 

Les souris naines sont des animaux grégaires : elles doivent donc vivre en groupe et ont des codes sociaux bien spécifiques. Pour qui observe un peu ces animaux, il est aisé de constater que chaque individu dispose d'une place dans la hierarchie. La territorialité est donc importante... ce qui ne facilite en rien les intégrations...

 

Dernièrement (fin mai 2012), nous avons essayé d'offrir à nouveau à Zinc et à Virus l'opportunité de vivre avec un congénère : en effet, ces deux mâles sont seuls dans un terrarium chacun depuis la disparition de Microbe (pour Virus), et Zinc n'a finalement pas pu rejoindre les femelles dans la mesure où les portées ont été annulées.

 

Sans ressource à ce sujet, nous avons tenté de faire au mieux afin de maximiser les chances de réussite : petit espace pour l'intégration, un espace exempt de toute odeur, surveillance accrue.

 

Nous n'avons pas filmé la scène : il nous paraissait bien entendu préférable de pouvoir réagir au plus vite.

 

Et nous avons bien fait... contrairement aux souris classiques (mus musculus), les réactions ont été rapides et plutôt violentes. Virus a aussitôt pris le dessus sur Zinc : ce dernier prenait la fuite en bondissant...! Nous avons tenté de laisser les loulous ensemble encore un peu, avant de les remettre dans un grand terra où chacun était libre de se cacher dans son coin.

 

En moins de quelques minutes, Virus s'est remis à persécuté Zinc qui semblait véritablement terrorisé. Cette fois, nous avons choisi de les séparer, peinés de voir Zinc dans une telle situation de détresse.

 

A ce jour (15 jours plus tard), nous n'avons pas tenté à nouveau l'expérience. Et nous ne pensons pas le faire...

 

En conclusion, nous appuyons à nouveau l'idée qu'il est impératif d'adopter des souris pygmées par groupe afin d'éviter au maximum les intégrations. Nous avons eu aussi vent d'une intégration ratée aussi chez une autre passionnée.

 

N'hésitez donc pas à adopter 4, 5 ou plus si vous avez la place et les moyens de subvenir à leurs besoins, souris naines !

 

Enfin, n'hésitez pas à nous faire partager votre expérience ;) .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site